Le yoga pour se soigner de l’agoraphobie sans anti-dépresseurs ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Dans cet article, vous allez découvrir dans quelle mesure le yoga peut être une alternative aux anti-dépresseurs pour soigner l’agoraphobie. En effet, l’agoraphobie est un trouble anxieux, qui se manifeste par des sueurs et des palpitations et qui peut aller jusqu’à des crises de panique.

Des anti-dépresseurs sont donc parfois prescrits par les thérapeutes à leurs patients qui souffrent d’un haut degré d’agoraphobie.

Le yoga pour se soigner de lagoraphobie sans anti-dépresseurs ?

Comment vaincre l’agoraphobie sans anti-dépresseurs ?

La prescription d’anti-dépresseurs contre l’agoraphobie n’est pas systématique. Ils sont délivrés uniquement lorsque les symptômes perturbent trop le quotidien du patient. Ils sont complémentaires à un autre traitement mis en place, plus naturel.

Une thérapie est souvent préconisée, pour comprendre les origines de l’agoraphobie, en identifier les déclencheurs et mieux les maîtriser.

Idéalement, l’agoraphobe sera orienté vers une TCC, c’est-à-dire une Thérapie Cognitive et Comportementale. Toutefois, les professionnels ayant les connaissances requises restent peu nombreux.

L’hypnothérapie peut aussi être mise en œuvre, mais elle fait parfois peur à des agoraphobes qui n’osent pas se lancer.

Si elle s’avère efficace contre l’agoraphobie, la thérapie ne s’attache qu’à l’aspect psychologique de la maladie. Or l’agoraphobie a aussi des répercussions sur la santé physique.

Le yoga s’attache à traiter à la fois les symptômes physiques et le mal-être psychologique ressentis par les agoraphobes. Les exercices et la philosophie du yoga permettent de dompter l’agoraphobie, pour en guérir complètement.

Le yoga et ses bienfaits pour soigner l’agoraphobie

Le yoga permet de détendre son corps physiquement. C’est aussi un moyen de surmonter l’agoraphobie.

Il s’agit de dénouer les tensions accumulées dans le corps sous l’effet du stress. Les postures de yoga amènent le corps à s’étirer, à retrouver une pleine conscience de soi.

Pour faire et pour tenir les postures, le yoga se déroule dans le calme. Il demande de se concentrer, de bien respirer, de se recentrer sur soi-même et de faire abstraction de ce qu’il peut bien se passer autour. Il apaise ainsi aussi l’esprit.

Une fois bien maîtrisé, cet état d’esprit peut être retranscrit dans une situation où il y a de la foule ou dans un lieu fermé. Il s’agit d’y aller progressivement, étape après étape.

Ce n’est pas la posture de yoga qui sera faite en public, mais la concentration. Cela se base sur la maitrise de sa respiration. Elle joue un rôle essentiel dans le yoga. La maîtrise du souffle permet de contrôler ses gestes et postures mais aussi ses émotions.

Le yoga, grâce à la respiration, devient un instant de relaxation, un instant pour soi, et permet de prévenir une attaque de panique liée à l’agoraphobie. Car bien normaliser sa respiration revient à insuffler un certain mouvement à son diaphragme, qui masse alors l’organisme de l’intérieur.

Cette sensation dénoue les tensions de l’organisme et mène au mieux-être, physique et psychique.

Si respirer est un acte inné, régler son souffle n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Il est recommandé de faire appel à un maitre yogi ou à un coach en respiration pour entamer un tel processus de guérison.


Lisez aussi:

L’alimentation pour vaincre un trouble panique avec agoraphobie ?

L’agoraphobie chez l’adolescent : quelles solutions ?