Quels sont les symptômes de l’agoraphobie ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



L’agoraphobie ? Vous en avez déjà certainement entendu parler, sans pour autant savoir de quoi il en retourne réellement !

Mais de panique, si vous êtes là, c’est que vous pensez en souffrir.

Dans cet article, nous allons vous expliquer, en détail, ce qu’est l’agoraphobie, mais également vous lister les symptômes de cette peur.

Prêt à en savoir plus ? C’est parti !

Quels sont les symptômes de l’agoraphobie ?

Qu’est-ce que l’agoraphobie ?

L’agoraphobie ou phobie sociale

On entend souvent ce mot et sa définition sans vraiment savoir ce que l’on peut y mettre derrière !

Oubliez tous vos préjugés sur l’agoraphobie, nous allons vous dire en détail de quoi il en retourne réellement.

La définition propre de l’agoraphobie est tout simplement le fait d’avoir peur de sortir de chez soi et de se retrouver dans un quelconque lieu public.

En d’autres termes, un agoraphobe aura du mal à effectuer la moindre petite tâche en public, ne serait-ce que pour aller faire ses courses, par exemple.

Vous pouvez donc imaginer les problèmes que cela peut engendrer au quotidien, portant ainsi atteindre au bien être de la personne en souffrant.

Notons également qu’une personne souffrant d’agoraphobie peut également avoir du mal à traverser un pont ou se retrouver au milieu d’une manifestation, par exemple.

Néanmoins, il est également important de savoir que l’agoraphobie est vue également comme un trouble de l’anxiété.

En d’autres termes, il ne faut pas négliger cette peur.

Sachez que l’agoraphobie peut également isoler ces mêmes personnes socialement, ce qui peut être dangereux pour ces dernières.

En effet, le manque d’interactions sociales peut sérieusement nuire à la santé mentale de l’agoraphobe, pouvant mener à une dépression ou à d’autres troubles connexes.

Imaginez ne jamais voir sa famille ou parler à vos amis, ni même partir en vacances, c’est la vie d’un agoraphobe.

En plus, dans la majorité des cas les personnes souffrant d’agoraphobie sont incomprises et leur entourage pense qu’elles jouent la comédie (que c’est une sorte de caprice).

Mais c’est loin d’être le cas.

Une personne agoraphobe ne maîtrise sa réaction, elle n’est pas voulue, pas intentionnelle, comme lorsque vous attrapez un rhume.

Et tout comme le rhume, l’agoraphobie a ses propres symptômes et ses causes que nous verrons ensemble.

Quels sont les différents symptômes de la peur de la foule ?

L’agoraphobie a plusieurs symptômes qu’il ne faut pas négliger.

Il est également important de savoir que vous pouvez en avoir un seul, comme plusieurs et la liste ci-dessous n’est pas exhaustive.

Nous avons réalisé, rien que pour vous, une liste de ces différents symptômes :

  • Faire une crise de panique : si une personne vit une situation stressante, cette dernière peut être prise de crise d’angoisse.
  • Les crises peuvent également être répétées si la personne se trouve plusieurs fois face à des situations stressantes.
  • Avoir peur de faire une crise d’angoisse
  • Éviter toutes les situations stressantes pour ne pas souffrir : c’est ce qui amène la personne à s’isoler du reste du monde.
  • Faire des stratégies pour essayer de s’en sortir, comme être accompagné, par exemple.

Une fois de plus, ce n’est pas parce que vous avez l’un de ces symptômes que vous êtes forcément agoraphobe.

Cela peut être dû à d’autres facteurs.

Il est donc inutile de s’inquiéter ou de faire un faux diagnostic.

Un vrai diagnostic ne peut être effectué que par un médecin.

Qui peut être atteint de ce trouble anxieux ?

Tout le monde peut être concerné par ces crises d’angoisse et cela peut se déclencher à tout âge.

Néanmoins, dans les études statistiques, l’agoraphobie apparaît en majorité avant 35 ans.

Notons également que certaines études ont montré que les personnes les plus à risques étaient celles qui avaient moins de 27 ans.

Selon ces mêmes études réalisées sur différents groupes témoins, il est important de noter que les femmes sont davantage touchées que les hommes par l’agoraphobie et la phobie sociale.

De plus, les personnes ayant déjà des troubles de l’anxiété ont ainsi plus tendance à devenir agoraphobe.

En conclusion, être agoraphobe n’est pas une partie de plaisir.

En effet, l’individu a toujours l’impression de vivre dans la peur, mais également de ne pas être compris et d’être isolé socialement.

Il faut donc trouver des remèdes à votre trouble panique afin de réussir à se soigner, d’apaiser ou d’éliminer ces crises, même si ce n’est pas une chose évidente au premier abord.

Il est temps de faire le premier pas vers votre nouvelle vie, nous savons à quel point il est difficile de sortir de cette zone de confort mais vous ne le regretterez pas, inscrivez-vous à notre atelier.


Lisez aussi:

Quelles sont les causes de l’agoraphobie ?

Trouble panique et agoraphobie : comment retrouver son calme ?