Quelles peurs sont associées à l’agoraphobie ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Vous souhaitez en apprendre plus sur l’agoraphobie ?

Vous pensez en souffrir et souhaitez connaitre les peurs qui caractérisent l’agoraphobie ?

Nous avons constitué, pour vous, une liste de peurs qui sont spécifiquement associées à l’agoraphobie.

Si vous souhaitez de plus amples informations, vous n’avez plus qu’à lire la suite de cet article !

Prêt à en savoir plus ? C’est par ici que ça se passe !

Quelles peurs sont associées à l’agoraphobie ?

L’agoraphobe et les grands espaces

Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’agoraphobie n’est pas seulement le fait d’avoir peur des gens.

Par exemple, un individu qui a peur des espaces trop grands sera aussi considéré comme agoraphobe.

Être agoraphobe n’est donc pas seulement le fait d’avoir peur de la foule en elle-même à la différence de l’ochlophobie.

En effet, un grand espace est vu comme étant une pièce d’où l’on ne peut pas s’échapper au même titre que la peur de la foule.

Certaines personnes ont besoin de savoir qu’elles peuvent s’échapper d’un endroit en toute sécurité, si elles en ressentent le besoin.

Un espace est considéré comme grand lorsque ce dernier possède de hauts plafonds ou encore si la pièce s’entend en longueur. Notons également que chaque individu à son propre avis sur la grandeur d’une pièce.

En effet, la taille de l’espace varie vraiment en fonction des personnes concernées.

La peur de la foule

Les bains de foule, les manifestations, les centres commerciaux ou encore les évènements sportifs sont les moments les plus redoutés pour les agoraphobes.

En effet, les individus ayant peur de la foule se sentent vraiment en danger lorsque trop de personnes se trouvent à proximité d’eux.

Notons également que cette peur peut être d’autant plus amplifiée avec les évènements actuels tels les attentats, par exemple.

La peur de la foule s’explique par le fait qu’un individu n’ait pas sa zone de liberté (son espace vital).

En effet, les gens sont trop nombreux et envahissent cette zone vitale, ce qui met l’agoraphobe vraiment mal à l’aise.

Néanmoins, il est important de préciser que détester la foule n’est pas en soit un signe d’agoraphobie, cela peut faire partie des symptômes avants-coureurs.

Mais il faut vraiment avoir peur de se trouver dans un bain de foule, de manière générale et en avoir une peur panique.

Les espaces clos : crise d’angoisse

Contre toute attente l’agoraphobie englobe également la claustrophobie.

Un agoraphobe peut également avoir peur des espaces clos.

Et cela revient facilement à ce que nous disions sur les grands espaces : l’impression de n’avoir aucune solution pour s’échapper est angoissante.

L’espace clos est également un endroit peu rassurant pour un agoraphobe.

En effet, si la pièce est trop petite, ce dernier aura l’impression d’étouffer ou de ne pas réussir à respirer.

Un agoraphobe aime les espaces où il peut se sentir en sécurité, mais aussi ceux dont il peut s’évader rapidement.

Panique à l’idée de sortir seul de chez soi

La dernière peur que nous puissions citer ici est tout simplement la peur de sortir de chez soi.

Cela peut paraître étonnant et pourtant, il s’agit réellement d’une peur qu’il ne faut pas négliger.

Cette dernière rejoint la peur de la foule.

En effet, une personne qui sort de chez soi va forcément être confrontée aux autres.

Un agoraphobe préfère être seul dans sa zone de confort où il se sent parfaitement en sécurité plutôt que trop entouré.

Vous l’aurez compris, l’agoraphobie englobe un certain nombre de peurs qui sont plus ou moins rationnelles.

Quoi qu’il en soit, lorsqu’une personne possède une de ces peurs, il ne faut pas la juger car elle ne contrôle pas sa réaction.

Prenez le temps de comprendre, mais aussi de l’aider du mieux que vous puissiez le faire !

Si vous aussi vous ressentez une ou plusieurs de ces peurs vous pouvez apprendre à maitriser cette maladie.

Il vous suffit de faire le premier pas et de vous inscrire à notre atelier.


Lisez aussi:

Phobie sociale et agoraphobie : existe-t-il un test ?