Comment soigner l’agoraphobie par l’hypnose ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



L’agoraphobie est la peur des endroits dans lesquels il est compliqué de pouvoir s’enfuir ou de trouver du secours. Cette peur est basée sur le fait d’avoir la crainte ne pas avoir de l’aide ou de la sécurité s’il se passait quelque chose de grave dans cet endroit.

Cela peut être tous les endroits publics où il y a de la foule mais aussi elle peut avoir peur de passer sur un pont. Cet individu se sent bine uniquement quand il est chez lui. Il y a environ 2 % de personnes qui sont agoraphobes.

L’agoraphobie peut venir suite à un évènement précis de l’existence ou d’un trouble panique qui est une forte anxiété apparaissant sans prévenir et qui provoque d’importants symptômes comme une crise de tachycardie, un malaise, etc.

La personne qui a plusieurs crises de panique ne veut plus se rendre dans le lieu de celles-ci ou dans ceux qui lui ressemblent. Cela provoque alors un fort isolement.

Agoraphobie : l’hypnose un bon moyen pour se guérir

Une bonne méthode pour se soigner de l’agoraphobie est donc l’hypnose. Lorsqu’une personne est agoraphobe, il ne faut pas attendre pour se soigner car cette peur panique peut vite devenir très contraignante et handicapante pour l’individu. Cela a un impact réel sur sa vie de tous les jours.

Pour combattre cette maladie, il faut être en mesure de bien identifier le fond du problème. C’est pour cette raison que l’hypnose peut être une très bonne solution.

Pendant que vous êtes hypnotisé, l’hypnotiseur peut accéder à votre inconscient et donc mieux comprendre d’où vient votre maladie et ainsi vous aider à guérir.

Il y a aussi une autre forme d’hypnose que l’on nomme l’hypnose humaniste. Cette technique est différente de celle citée ci-dessus car le malade est dans un état de conscience augmenté. Concrètement au lieu de dormir, le patient est éveillé et il participe.

Il peut donc comprendre pourquoi il est agoraphobe et donc il sera en mesure de se soigner de sa phobie. Il est aidé et guidé par le thérapeute dans sa démarche de guérison.

Avoir une bonne respiration pour combattre la peur d’être bloqué

Comme nous l’avons déjà vu dans cet article, lorsque l’on souffre d’agoraphobie, on a divers troubles. Cela modifie notre méthode de respiration qui s’emballe.

Il faut donc commencer par apprendre à mieux respirer pour pouvoir toujours être en mesure de se contrôler. Lorsque vous êtes dans un lieu qui vous provoque une crise d’agoraphobie, il faut commencer donc par respirer calmement.

Pour cela, il faut débloquer son diaphragme ce qui vous permettra et vous aidera à vous calmer. Prenez le temps de respirer lentement en inspirant par le nez et en expirant par la bouche. Avoir une bonne respiration avec un diaphragme ouvert est la première chose à faire pour lutter contre ses phobies.


Lisez aussi:

Témoignage agoraphobie (histoire poignante)