Quelles sont les causes de l’agoraphobie ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Après avoir vu les symptômes de l’agoraphobie, vous allez découvrir quelles sont les causes de l’agoraphobie.

Cette maladie qu’est l’agoraphobie est une peur irrationnelle qui est ressentie jusqu’à la panique totalement de la personne en question que ce soit dans des lieux clos ou difficiles d’accès pour les secours ou dans des lieux peu fréquentés.

Quelles sont les causes de l'agoraphobie ?

Comment survient l’agoraphobie ?

On ne naît pas agoraphobe, on le devient.

Il n’y a pas de prédisposition à ce trouble irrationnel.

Il peut survenir n’importe quand, être ressenti à des degrés divers et pour une durée passagère ou non.

L’agoraphobie se développe souvent suite à une mauvaise expérience vécue par la personne en question.

En effet, avoir été dans une situation de détresse alors que les secours tardaient à arriver, ou avoir été témoin d’une telle scène, peut déclencher l’agoraphobie.

Les adolescents en sont souvent victimes après un choc émotionnel.

Le délai d’intervention des secours est le plus souvent perçu comme long par la personne en difficulté et son entourage, bien qu’il n’en soit rien, c’est la peur qui vous donne cette impression, comme lorsque vous êtes stressé lors d’une situation gênante ou lors d’un entretien.

Bien que la progression des secours peut toutefois avoir été effectivement ralentie en raison d’une foule massive ou de la configuration particulière d’un lieu.

La personne qui souffre du trouble panique avec agoraphobie (TPA) peut être consciente du déclencheur.

Mais ce n’est pas toujours le cas.

Il s’agit souvent d’une émotion refoulée, bloquée dans l’inconscient, suite à un événement traumatisant du passé que l’esprit a préféré occulter.

Les symptômes liés à l’agoraphobie sont si perturbants que pour éviter une crise de panique, le patient développe des stratégies d’évitement qui sont parfois extrêmes.

La cause de l’agoraphobie devient alors la peur d’avoir peur.

Les spécialistes parlent de peur d’anticipation.

La peur de la foule : le mode de vie mis en cause

Si le mode de vie n’est pas identifié comme un déclencheur de l’agoraphobie, sa mise en cause dans la survenance et l’intensité du TPA ne peut pas être pleinement écartée, à plusieurs niveaux.

En effet, il est admis que l’alimentation joue un rôle non négligeable sur la survenue potentielle de l’agoraphobie.

Certaines denrées, comme le sucre par exemple, augmenterait la sensation de mal-être.

À l’excès, il induirait même une sensation de manque, de dépendance (selon certaines études réalisées sur des rats, le sucre serait 7 fois plus addictif que la cocaïne).

Il est donc important de garder une alimentation variée, saine et équilibrée qui évite au maximum les sucres transformés.

La pratique d’un sport est aussi recommandée contre l’agoraphobie.

En effet, le sport libèrent des hormones appelées des endorphines ou hormones du stress, qui vont vous à lutter contre les angoisses grâce à leurs effets anxiolytiques.

Le stress quotidien peut venir amplifier les peurs de l’agoraphobe.

Il est aussi important de savoir se ménager des moments de détente au cours de la journée, de prendre du temps pour soi. L

a pratique de séances de relaxation, comme la sophrologie ou encore le yoga, peut être d’un grand secours.

Quelles que soient les causes de l’agoraphobie, la respiration a aussi une grande incidence.

Sous l’effet de l’angoisse, elle a tendance à se dérégler et à devenir irrégulière, engendrant des dysfonctionnements, plus ou moins sensibles, dans l’organisme.

Maintenir une oxygénation optimale est important pour tout un tas des processus chimique au sein du corps.

Travailler son souffle et surtout apprendre à le maîtriser, est essentiel pour pouvoir vaincre son agoraphobie.

Toutefois, le dérèglement de la respiration se fait de manière insidieuse, non perceptible, ce qui rend la normalisation compliquée pour les non initiés.

C’est pourquoi des coachs en respiration proposent un accompagnement personnalisé pour mettre en œuvre cette solution.

Si vous voulez démarrer une nouvelle vie et vous libérer de l’agoraphobie en apprenant à apaiser voir neutraliser les causes de votre agoraphobie, inscrivez-nous à notre atelier.


Lisez aussi:

L’agoraphobie chez l’adolescent : quelles solutions ?

Quels sont les symptômes de l’agoraphobie ?