L’alimentation pour vaincre un trouble panique avec agoraphobie ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Dans cet article, vous allez découvrir comment vaincre un trouble panique qui s’accompagne d’agoraphobie. Nous ferons le point sur les différentes solutions alternatives qui existent pour trouver le mieux-être quand on souffre d’agoraphobie.

Le problème est double puisqu’il s’accompagne de crises d’angoisse qui surviennent de manière imprévisible mais aussi de solutions d’évitement des espaces confinés, qui à termes engendrent l’isolement et le repli sur soi.

Nous verrons en quoi l’alimentation influence la fréquence et l’intensité des crises de trouble panique avec agoraphobie.

Lalimentation pour vaincre un trouble panique avec agoraphobie ?

Comment vaincre les attaques de panique avec agoraphobie ?

Plusieurs solutions peuvent être mises en œuvre pour lutter contre la peur panique avec agoraphobie. Tour d’horizon des solutions les plus fréquemment préconisées.

La thérapie peut venir en aide aux personnes qui souffrent d’un trouble panique avec agoraphobie.

Plus précisément, la thérapie comportementale et cognitive, dite TCC. Il s’agit, avec l’accompagnement d’un professionnel de santé, d’identifier les déclencheurs de la phobie pour ensuite apprendre à réagir autrement en leur présence, à retrouver une certaine sérénité et arriver à sortir de chez soi pour fréquenter des lieux publics et des bâtiments confinés.

Toutefois, cette solution a ses limites. Car tous les thérapeutes ne maitrisent pas les techniques de la TCC. Et parmi ces quelques professionnels qui ont la compétence, le patient doit trouver celui avec lequel il sera en confiance pour travailler et que la thérapie donne les résultats escomptés.

Les professionnels peuvent prescrire des médicaments contre le trouble panique avec agoraphobie. Il s’agit le plus souvent d’anxiolytiques (benzodiazépine) et de sédatifs. Ils ont vocation à aider le patient à se détendre, à gérer ses angoisses.

Les médicaments sont le plus souvent prescrits en complément d’une thérapie.

Toutefois, le traitement médicamenteux doit être abordé avec prudence. La prise d’un médicament n’est jamais neutre et peut entrainer des effets secondaires à plus ou moins long terme. Ceux-ci peuvent par exemple entrainer de la somnolence ou un trouble de l’appétit. Un risque de dépendance est aussi avéré.

La solution naturelle contre les crises d’angoisse : une bonne alimentation

Il existe une solution naturelle pour vaincre son trouble panique avec agoraphobie, qui a le mérite d’être salvateur aussi bien lorsque survient une crise d’angoisse mais aussi en prévention. Il s’agit de suivre un mode de vie sain.

Cela passe par une alimentation variée et équilibrée, qui contribue au mieux-être. Elle apporte les ressources nécessaires pour se maintenir en forme. Au niveau physique, vitamines et nutriments permettent de retrouver le dynamisme, la forme physique.

Au niveau psychique, ils sont aussi indispensables pour aiguiser les facultés d’observation et d’appréciation.

Parmi les aliments recommandés pour vaincre naturellement son TPA, citons par exemple le chocolat noir, en faible quantité, les infusions de thé vert ou de camomille, les céréales complètes (pain complet, pâtes au blé complet…), les œufs, le poulet, les agrumes, les lentilles, et bien d’autres encore.

A contrario, certains aliments s’avèrent néfastes pour les personnes atteintes de TPA. En effet, le rôle de certains aliments prédisposant les personnes anxieuses à des crises a été prouvé.

C’est par exemple le cas du sucre. Celui-ci est particulièrement présent dans les aliments transformés, prêts à consommer. Le sucre rassasie mais la sensation de satiété disparaît très vite.

Il peut par ailleurs engendrer une certaine dépendance, avec une sensation de manque, induisant une sorte de malaise physique qui rejaillit sur le moral et l’humeur. Les excitants comme le café sont aussi à proscrire, car susceptible d’aggraver les symptômes du TPA.

L’énergie retrouvée par l’alimentation variée et équilibrée est aussi propice à la pratique d’une activité physique et sportive régulière. Préconisée pour tous, elle l’est d’autant plus pour les personnes sujettes au TPA. Le mieux-être n’en sera que plus fort et plus rapide.

Car le sport stimule la production d’endorphine. Il apaise naturellement le stress et la peur, même ressentie jusqu’à la phobie, et ce durablement, puisque l’endorphine agit pendant les exercices mais aussi après la séance d’entrainement.

L’angoisse est apaisée et l’esprit, plus détendu, moins disposé à s’emballer rapidement.

L’impact d’une meilleure alimentation et de la pratique du sport se fait aussi sentir sur la respiration. Le souffle s’améliore, le corps s’oxygène correctement. Le diaphragme se libère, massant le corps de l’intérieur et menant vers l’apaisement.

Car la respiration joue aussi un rôle essentiel face aux attaques de panique avec agoraphobie. L’angoisse dérègle la respiration et bloque le diaphragme, engendrant un mal-être général.

En s’efforçant de maîtriser sa respiration, le stress reflux, coupant court aux attaques de panique. Tandis que celles-ci perdent en intensité pour finir par disparaître, il en va de même pour l’agoraphobie.

Contrôler sa respiration n’est pas aussi simple qu’il y paraît, car le dérèglement est indolore et souvent progressif. Normaliser sa respiration commence donc par une alimentation équilibrée et saine, en quantité suffisante, pour ne pas sentir de lourdeur ou de gêne.

Les exercices sportifs demandent aussi d’apprendre à régler son souffle.

Enfin, des techniques de respiration sont à mettre en place. Elles sont dispensées par un coach qui délivre ses précieux conseils lors de l’accompagnement pour mieux respirer et libérer le diaphragme, pour normaliser rapidement et durablement sa respiration afin de vaincre définitivement le trouble panique avec agoraphobie.


Lisez aussi:

Crise d’angoisse et agoraphobie : comment s’en sortir ?

Le yoga pour se soigner de l’agoraphobie sans anti-dépresseurs ?